Comment les affirmations positives aident à manger émotionnel plus 30 affirmations à utiliser

L’alimentation émotionnelle est un problème qui afflige beaucoup de gens et c’est une façon trop courante de gérer les problèmes de la vie.

Le monde moderne offre tellement de variété d’aliments addictifs, tels que des bonbons, des frites, des glaces et autres qui apportent euphorie, calme, paix et réconfort que beaucoup tombent dans le piège de manger sans cervelle chaque fois qu’ils se sentent tristes, déprimés, ennuyés, seuls. ou stressé.

Cette réaction habituelle à des sentiments déclencheurs particuliers se traduit par un cercle vicieux qui ne résout jamais vraiment le problème d’origine, mais qui en fait s’accumule davantage.

Beaucoup de ceux qui mangent derrière leurs émotions déclarent ressentir de la culpabilité et de la honte d’avoir mangé des aliments malsains et d’avoir mangé au point d’avoir des nausées.

La prise de poids est un autre effet secondaire de cette habileté d’adaptation malsaine et entraîne sa propre variété de problèmes émotionnels et physiques.

Acquérir des habiletés d’adaptation positives et briser l’habitude de manger émotionnellement prend, prendre conscience, comprendre et apprendre des habiletés d’adaptation saines, et l’un des outils qui aide ce processus est les affirmations positives.

Que sont les affirmations positives

Les affirmations positives sont des déclarations faites comme si quelque chose était déjà vrai ou s’était déjà produit dans une tentative de reprogrammer l’esprit pour atteindre un objectif spécifique.

Le cerveau humain est puissant, et c’est ce qui motive le comportement humain, et ainsi les affirmations positives peuvent être très efficaces pour changer ces comportements qui ne nous servent pas de manière positive.

L’affirmation positive et les déclarations de motivation peuvent grandement aider les mangeurs émotionnels à briser l’habitude autodestructrice de manger pour couvrir leurs sentiments.

Comment les affirmations aident à manger émotionnel

Cela fonctionne de deux manières et le but final est de reprogrammer l’esprit et les processus de pensée et donc de faciliter un changement de comportement.

  1. Premièrement, il met au premier plan la prise de conscience du problème. Et, vraiment sans conscience, l’alimentation émotionnelle ne peut jamais être arrêtée, car il s’agit généralement d’un acte insensé, motivé par l’habitude, ce qui signifie pour beaucoup qu’ils ne sont même pas conscients qu’ils le font.
  2. Deuxièmement, des affirmations répétées peuvent aider à remplacer les schémas de pensée habituels en ce qui concerne la nourriture et à changer les perceptions de la nourriture, ce qui peut contribuer grandement à arrêter l’alimentation émotionnelle.

Par exemple, si je crois que les beignets m’aident à me sentir mieux quand je me sens triste, alors je chercherai toujours ce beignet quand ce sentiment me frappera et sans hésitation. Mais, d’un autre côté, quand je me rends compte que le sentiment d’euphorie que je ressens de ce beignet est un pansement temporaire qui n’est pas du tout une solution, et qu’une fois que je le mange, je me sens toujours triste, et peut-être encore plus triste, alors je vais faire une pause et rompre cette habitude.

Les affirmations peuvent grandement contribuer à modifier le comportement et, lorsqu’elles sont effectuées de manière cohérente, parallèlement à l’acquisition de saines capacités d’adaptation pour gérer les émotions généralement évitées avec l’utilisation de la nourriture, elles peuvent apporter guérison, tranquillité d’esprit et une meilleure santé émotionnelle et physique.

30 affirmations pour arrêter de manger émotionnel

  1. Je ne mange que lorsque j’ai faim physiquement.

  2. Manger est pour se nourrir, et pas pour autre chose.

  3. Quand je m’ennuie, je fais de l’exercice ou je lis un livre.

  4. Quand je suis triste, j’appelle des amis et je parle de mes problèmes.

  5. La nourriture n’est pas mon réconfort.

  6. Je suis puissant, fort et capable de gérer mes émotions.

  7. J’ai affaire à une alimentation réconfortante.

  8. Je contrôle quoi, quand et comment je mange.

  9. Je suis conscient de la nourriture que je mets dans mon corps.

  10. Je peux facilement dire non à la malbouffe, je contrôle.

  11. J’ai la force et le pouvoir d’arrêter de manger émotionnellement.

  12. J’ai de bonnes capacités d’adaptation pour mes émotions, la nourriture n’en fait pas partie.

  13. J’ai des heures de repas régulières.

  14. Je peux faire face à tout ce qui se présente à moi.

  15. Quand je suis stressé, je fais de l’exercice.

  16. Je développe une relation saine avec la nourriture.

  17. J’ai du respect pour mon corps.

  18. J’ai du respect pour mes sentiments, je prends soin d’eux.

  19. Je ne suis pas victime d’une alimentation réconfortante.

  20. La nourriture ne guérira pas mes sentiments.

  21. La nourriture n’est pas un ami, c’est la nourriture.

  22. Je me sens tous les jours et ça fait du bien.

  23. J’aime tous les sentiments, ils font partie de qui je suis.

  24. Je m’aime, j’aime ressentir, je suis vivant et vivant!

  25. Je fais face à mes sentiments chaque jour.

  26. Je suis conscient de chaque bouchée que je prends chaque jour.

  27. Je peux séparer la faim physique de la faim émotionnelle.

  28. Je connais la différence entre une alimentation saine et une alimentation réconfortante.

  29. Je suis responsable de ma bonne santé.

  30. J’écoute mon corps et je sais quand j’ai vraiment faim.